Sète : «Haut les Masques Bas les Cœurs » : exposition de Sandra DI Chiappari SDC


Le projet “HAUT LES MASQUES, BAS LES COEURS” est le rêve de la photographe Sandra “SDC” Di Chiappari … Une collaboration avec un afficheur, Pascal Granger, avec lequel elle avait déjà travaillé pour la série «TOUTES EMBALLÉES (All wrapped up)» présentée au MIAM en Mars 2014. Ce projet a été réalisé avec le soutien du MIAM et de son directeur Tony Foucart.

© SDC

Série «Haut les masques, Bas les cœurs»

Sandra “SDC” Di Chiappari: Sète a la chance d’avoir depuis une dizaine d’années un Carnaval Sauvage, fait de récup’, de bric et de broc, mais surtout de temps consacré par une équipe de jeunes gens motivés et passionnés. Ce Carnaval rassemble des gens de tous horizons (les Sétois, les copains et les copines d’à côté), des jeunes, des plus vieux, avec ou sans emploi. On y assiste pour le plaisir de se retrouver, partager, s’amuser en déambulant dans les rues de la Ville.

© SDC

Le Carnaval Sauvage 2020 était une édition un peu spéciale au vu de ce qui se murmurait déjà et qui nous arriverait quelques jours après : couvre-feu, confinement et port du masque pour tous et toutes ! Le masque est devenu d’un coup un instrument de protection et plus un accessoire ludique, festif ! Le monde a changé d’un coup et la fête n’a plus été au programme.

Pour Sandra «SDC» Di Chiappari, il est alors apparu évident que ses images soient traitées en noir et blanc en y laissant une touche de couleur, comme un espoir.

Sandra “SDC” Di Chiappari: Nous voulons, un an plus tard, montrer ces clichés dévoilant ces derniers instants de liberté : un Carnaval si cher au cœur des jeunes Sétois actifs, comme un dernier évènement spontané. Nous souhaitons, aujourd’hui, donner à voir, gratuitement et sans rien à vendre, ces très grands formats que sont les panneaux publicitaires destinés habituellement à nous faire consommer.

©Pierre Super

Les photos sont présentées sur des panneaux de communication autour des Halles de Sète, dans les vitrines de commerces (un tirage de 240×160 est exposé aux Caves Notre-Dame), mais également sur des panneaux publicitaires (4×3) Route de Montpellier, Route de Balaruc ou encore Route du Stade à Frontignan.

Au vu du succès de l’expo, le duo aimerait pouvoir présenter par la suite le travail d’autres artistes (peintres, graffeurs, photographes) sur ces magnifiques supports que sont les panneaux publicitaires et informatifs.

© SDC

L’Ancre : Tu dis “Nous”. De qui s’agit il ?

Sandra “SDC” Di Chiappari: C’est mon projet mais Pascal (Pascal Granger ndlr) m’a aidée à le concrétiser en trouvant les emplacements et en collant, mais surtout en s’investissant. Et Tony Foucart en le faisant financer par le MIAM. Alors le “nous” est surtout là pour qu’on n’omette pas Pascal. Et puis, comme tu as pu le lire, je voudrais beaucoup pouvoir organiser d’autres accrochages avec le travail d’autres personnes et le faire avec Pascal en essayant d’avoir une mise à disposition des panneaux. Je suis actuellement en train de monter ce projet.

L’Ancre : On va te suivre, alors rendez-vous très bientôt.

A propos de Bonnie 6 Articles
... La mujer que espera Lo inesperado...