Brassens au chantier.

Vous le saviez probablement, mais moi pas : 2 des bateaux de Georges Brassens « Le sauve qui peut  » et  » le Gyss  » ont été construits au chantier Aversa, l’actuel chantier des Voiles Latines, au bord de l’étang de Thau, à la Plagette. L’association propose, dans ce lieu unique (le dernier chantier naval traditionnel de Sète) , une célébration d’anniversaire poétique, authentique… bref, tout à fait hors des chantiers battus.

Du 16 au 23 octobre, de 10h à 18h, l’Association Voile latine de Sète et du Bassin de Thau vous propose de découvrir des vidéos et installations sonores de leur ami Rémi Sautet, artiste plasticien, dans le grand atelier, parmi les outils, les morceaux de bois, les pièces de bateaux et les machines. On peut y découvrir notamment : un enregistrement, Impasse Florimont, des premiers accords de guitare sur les paroles des Copains d’abord, la mise à l’eau du Gyss, filmée avec la propre caméra de Georges, des documents originaux qui prennent toute leur saveur dans le lieu même où Brassens aimait à embarquer pour naviguer avec ses potes sur la « grand mare des canards, direction Roquerols. ( Le vrai, pas le bateau phare municipal, pas cette embarcation si peu rock’n ‘roll que certains farceurs surnomment Cartebleue, car on ne peut s’y payer un verre, et à ses copainEs, qu’avec une. Carte bleue.)

Dans le plein air du chantier, entre la Cacahuette, le Loud, Zézette et Boréal, une exposition très documentée retrace aussi l’histoire des navires de pêche traditionnels, à Sète et sur le Bassin. Enfin, il y a de la musique ou de la poésie, bref un petit spectacle, tous les jours, dans l’après-midi. « Il suffit de passer le pont »… pour être enchantéE.

A propos de Xénia Marcuse 33 Articles
Autrice de théâtre, jardinière, cycliste, scénographe, peintre décoratrice, nageuse, citoyenne sétoise, Xenia Marcuse est aussi co-fondatrice de L'ancre.