Là le feu, à la Passerelle

Le Théâtre du bruit, compagnie aux créations Anthropo-scéniques, propose le samedi 20 novembre à 20 h, un spectacle « incandescent » à la salle de spectacle de La Passerelle : Là le feu que dois je faire, que puis je faire?

Le Théâtre du Bruit, compagnie engagée, connectée aux préoccupations de notre société et attentive à ce qui se fait entendre autour de nous, présente son nouveau spectacle Là le feu. Il s’agit d’un spectacle  » de théâtre musical et écologique » qui tire quelques questions-flèches qui nous vont droit au coeur.
« Ressentez-vous cet état d’urgence qui nous presse et nous oppresse partout, tout le temps ? Ressentez-vous l’impuissance, l’insuffisance, l’angoisse, l’échec, l’isolement ? Le burn out, dans notre soif de bonheur ? Ce besoin imminent de changement, et cette paralysie qui nous tient là, si petit-e face aux désastres ? »
Trois comédiennes-musiciennes se partagent un texte puissant et rythmé, entremêlé de musique (guitare, basse, violon, beatbox, chant). C’est dans la très belle salle de la Passerelle, 503 Boulevard Mendès France, à l’Île de Thau.

En amont, sont organisées des rencontres en résonance avec les thèmes du spectacle.

Rencontres organisées à Sète.

– mardi 16 novembre à 19h au THEATRE MOLIERE DE SETE, / La fin de la Méga-Machine, une conférence de FABIAN SCHEIDLER.

– mercredi 17 novembre à 18h à la NOUVELLE LIBRAIRIE SETOISE / Refus de parvenir & dignité du présent  rencontre avec CORINNE MOREL-DARLEUX

-mercredi 17 novembre à 20h30 au CINEMA COMOEDIA de Sète / Une fois que tu sais, projection du documentaire suivie d’un débat en présence de CORINNE MOREL-DARLEUX.

Le théâtre du Bruit est une compagnie créée en 2013 par Jonathan Lobos, avec « une grosse partie de la classe » à l’issue de ses études à l’école Premier Acte.
Depuis 2014, la compagnie a de nombreuses créations à son actif, voire à son activisme. 2016 marque le début d’un « nouvel air » : les créations anthropo-scéniques, de Planète Plastique ( un spectacle tout public sur les méfaits du plastique et le 7ème continent) à Là le feu,  » monologue polyphonique « .

Jonathan Lobos : C’est une pièce de l’émotion. On pose des questions, on se moque un peu. On égratigne l’idée qu’on peut arrêter le feu par de petites actions quotidiennes, alors qu’il faudrait arrêter les pyromanes. Un thème qui est bien présent dans la pièce, c’est le story telling, l’art de se raconter des histoires. Aujourd’hui, on nous raconte : « Tout ira bien en faisant toujours confiance au progrès, le progrès qui de toutes les manières résoudra les questions ». Donc il ne faut pas s’affoler, il faut laisser les choses se faire. Si tu ne le fais pas, tu vas au contraire contribuer à la chute. Le déclin, cette peur est en toile de fond de la pièce. Il y a l’aspect musical, en plus, beaucoup plus intuitif, plus ironique, je pense par exemple à Stromae : Alors on danse. Guitare, basse, violon, beat box, chants s’entremêlent, ponctuent, et allègent un peu le propos !

Billetterie sur place ou sur le site de la compagnie. Plein tarif : 12€ Tarif réduit :8 € Tarif HabitantEs de l’Ile de Thau: 6€

A propos de Xénia Marcuse 33 Articles
Autrice de théâtre, jardinière, cycliste, scénographe, peintre décoratrice, nageuse, citoyenne sétoise, Xenia Marcuse est aussi co-fondatrice de L'ancre.