Drunk! Le film à boire

Chaque semaine, L’Ancre vous propose un film, un spectacle, une expo, qui a adouci son quotidien, éclairé son avenir, bouleversé ses certitudes ou juste laissé un sillage troublant en forme de petites bulles façon champagne.

Aujourd’hui, parlons un peu de Drunk ! Un film de Thomas Vinterberg. César du meilleur film étranger, un film à 0,5g d’alcool constant, avec Mads Mikkelsen.

La première fois que j’ai vu Drunk, c’était à Paris, fin octobre, il pleuvait. Le couvre-feu était instauré, il fallait se dépécher pour tout, et on étaient pas encore habituées : vite sortir du chantier, sauter sur un vélib, se mouiller le cul sur la selle, pédaler sous la pluie. Faire la queue devant le Louxor, parmi les dealeurs de montres contrefaites et de cigarettes marlboro algériennes. C’était en octobre, à l’orée de la 2ème vague, il y avait peu de motifs de se réjouir, il y avait méfiance, inquiétude, froid, couvre-feu, pluie.
J’attendais devant le Louxor, un masque imprimé liberty sur le nez, la pluie a commencé à coller mes cheveux. Mon fils n’arrivait pas. Une panne de vélo, certainement. Il pleuvait. Un homme, dans la file, équipé d’un large parapluie attendait lui aussi son fils. Ce n’était pas très covid wise, mais il m’a dit , après un instant mutuel d’hésitation : (distanciation sociale, gestes barrière, fais gaffe, fais gaffe, l’autre est un danger potentiel, l’autre, tu peux mourir ! ) en montrant d’une belle main son large parapluie, voulez vous un abri ? C’était rien, c’était fou, on a parlé au sec, de nos fils, qui n’arrivaient pas, on a ri. Franchement, il était pas mal. Et puis la file s’est disloquée, nos fils sont arrivés. On a agité une main, on s’est perdu de vue, forcément.

La salle a ri. Nous avons séché, nous avons ri, nous avons soupiré, nous avons applaudi, ensemble, joyeusement, miraculeusement. La fin ! Comme on aime cette fin ! C’était mon dernier film avant l’hiver culturel que nous venons d’affronter, avant la steppe glaciale des confinements, c’était la dernière fois que j’ai vu Drunk. La prochaine fois, que je verrai Drunk, ça sera au Coemedia de Sète, vendredi 28 mai à 18h10. Si vous venez, nous applaudirons ensemble, et le couvre-feu repoussé, un peu, nous permettra même de boire un rapide verre au bistrot.

A propos de Xénia Marcuse 16 Articles
Autrice de théâtre, jardinière, cycliste, scénographe, peintre décoratrice, nageuse, citoyenne sétoise, Xenia Marcuse est aussi co-fondatrice de L'ancre.